Signer le manifeste

Nous sommes des citoyens indépendants, très préoccupés par le climat actuel de peur, d’opacité et de polarisation.  Notre démocratie, qui est censée assurer la transparence des décisions et leur évaluation dans le futur, est mise à mal. Les libertés individuelles également.

Nous voulons un avenir dans lequel la confiance et le bon sens ont les premiers rôles.
Nous voulons une démocratie qui responsabilise et unifie. Une gouvernance qui respecte les droits fondamentaux. 
Nous voulons vivre heureux, ensemble.


Parlez-en  à votre entourage:

Partager via Email

Partager via Whatsapp



Dernières nouvelles:


Tous ensemble, gardons confiance!

 

Signer le manifeste

Signez le manifeste
Vous participez, avec votre signature, à donner votre voix à cette action citoyenne démocratique!


23011 personnes ont déjà signé  (dont 211 médecins, 736 infirmières & aides soignants, 1500 psychologues & thérapeutes, 1068 enseignants, 406 dirigeants d'entreprise, 135 avocats & juristes, 33 journalistes, et 2296 retraités.).

Les dernières signatures:


1 à 20 >
NomNPALocalitéProfessionDateLocalité
*** ***1643Gumefens08.12.2021 03:231643 Gumefens
Annabelle Bressoid1009PullyLaborantine meicale08.12.2021 03:141009 Pully
*** ***1800VeveyASSC08.12.2021 03:101800 Vevey
*** ***1950SIonchauffeur08.12.2021 03:031950 SIon
Joachim Chappuis1607Palézieux08.12.2021 02:201607 Palézieux
Ralph Hinderer1820MontreuxDélégué commercial08.12.2021 02:121820 Montreux
Dominique Bernardet1256Troinex08.12.2021 01:581256 Troinex
*** ***2400Le LocleInfirmière08.12.2021 01:542400 Le Locle
*** ***1294GenthodArchitecte08.12.2021 01:491294 Genthod
*** ***1893Illarsaz08.12.2021 01:371893 Illarsaz
*** ***1226ThônexInfirmière08.12.2021 01:351226 Thônex
*** ***1004LausanneÉconomiste08.12.2021 01:011004 Lausanne
*** ***1653Chatel sur MontnsalvensInfirmiere08.12.2021 00:561653 Chatel sur Montnsalvens
Daniel Berger1580AvenchesRentier08.12.2021 00:531580 Avenches
*** ***1482CugyRetraitée08.12.2021 00:521482 Cugy
*** ***1752Villars-sur-GlânePharmacienne08.12.2021 00:401752 Villars-sur-Glâne
Liliane Yenni1666GrandvillardAide soignante08.12.2021 00:341666 Grandvillard
Marilyn Dubosson1007Lausanne08.12.2021 00:251007 Lausanne
Pascal Badollet1252MeinierPhysiothérapeute08.12.2021 00:131252 Meinier
*** ***1227CarougeCoiffeuse énergéticienne08.12.2021 00:121227 Carouge

 

Manifeste & sources

Le silence ne sera pas le dernier refuge de la liberté[1]


Prenons la parole !

Nous, citoyens indépendants d’horizons différents, ne voulons pas d’une gouvernance liberticide et autoritaire, ni d’une société anxiogène et divisée.

Où est passée notre liberté ?

Nos gouvernements ont pris des mesures désastreuses pour nos libertés et notre démocratie:

  • Des millions de citoyens suisses voient leurs droits fondamentaux bafoués: la liberté de mouvement, de vivre sans peur, de mourir dignement et entouré des siens, de choisir de respirer sans masque, et tout simplement de vivre librement (réunions familiales, culture, sport, de rendre visite à ses aînés)[2]
  • Des centaines de milliers d’emplois sont menacés et des milliards de francs dépensés[3]
  • Des dizaines de milliers de personnes supplémentaires vivent dans la précarité [4]
  • Des nombreux jeunes sont déscolarisés et désocialisés[5]

Nos médias pratiquent une couverture alarmiste et biaisée, sans égard à toute proportionnalité[6] . Le débat est censuré ou jugé comme incivique, égoïste et complotiste[7]. Les sceptiques sont accusés de vouloir risquer la mort d’autrui.

Notre société se polarise[8] et le point de rupture approche dangereusement. La confiance envers nos gouvernements et nos médias, voire même entre concitoyens, faiblit, alors que l’anxiété, la dépression et les suicides augmentent[9].

La surenchère des mesures liberticides croît de jour en jour ; l’obligation de se masquer  se généralise, ainsi que le traçage et les menaces d’obligation de quarantaine collective, renforcée par des menaces d’amendes exorbitantes[10].

Nous voulons un avenir démocratique dicté par le bon sens

Tout glissement totalitaire[11] au nom du bien-commun est indéfendable dans une démocratie.

Nos libertés fondamentales sont bien trop précieuses pour être sacrifiées contre la promesse impossible du risque zéro.

Il en va de notre responsabilité individuelle de questionner, sans relâche, la proportionnalité de chaque atteinte à la liberté de tous.

Tous ensemble, gardons confiance!

Soutenez ce manifeste sur www.tous.ch


Signer

 

Sources:

1. Citation inspirée de l’auteur vaudois Michel Campiche

2. La Constitution suisse

3. Swissinfo, 12.05.2020 – « Covid-19: le soutien de la Suisse à son économie parmi les plus élevés au monde »
– Le Temps, 08.06.2020 – « Pourquoi cette crise menace davantage l’emploi » 
– Tribune de Genève, 25.06.2020 : « Les suppressions d’emplois se multiplient« 
– RTS, 08.07.2020 – « Le taux de chômage recule en Suisse, mais le nombre d’inscrits augmente »

4.  New York Times, 30.05.2020 – « A Mile-Long Line for Free Food in Geneva, One of World’s Richest Cities »
RTS, 02.05.2020 – « Avec le Covid-19, la précarité en Suisse est en forte augmentation ».

5. Dans le monde : Le Temps, 13.07.2020, « Dix millions d’enfants risquent la déscolarisation dans le monde »

6. Certaines de ces affirmations sont fondées sur des ressentis partagés par de nombreuses personnes.
Agéfi,  08.06.2020 – « Des médias trop gentils pour être crédibles »

7. Le Temps – 27.03.2020 – « L’épidémie de Covid-19 questionne l’opportunité de la délation des contrevenants »
Tribune de Genève – 22.08.2020 – « Face à ses «faiblesses», la Suède lance un audit »
swissinfo.ch – 22.08.2020 – « Ces gens… quelle catastrophe« 
rts.ch – 25.08.2020 – « Pourquoi les anti-masques crient-ils si fort? » 

8. Source: ce dernier repas entre amis. 

9. – Le Nouvelliste, 24.03.2020, «Le coronavirus génère une épidémie d’anxiété»
– SRF,  19.05.2020 – «Vor allem der Jobverlust belastet die Menschen»
– Center for Disease Control and Prevention « Communities have faced mental health challenges related to COVID-19–associated morbidity, mortality, and mitigation activities. »

10. Document officiel de l’Office fédéral de la santé publique OFSP – Consignes sur la quarantaine

11. Le mot « totalitaire » semble très fort. Pourtant, sa définition comporte plusieurs éléments inquiétants, à savoir :
– « la conception d’une vérité qui ne supporte aucun doute, ne tolère aucune critique, est imposée à tous »
– « le recours à la terreur »

 

FAQ

1) Démontrer que de nombreux citoyens ne cautionnent pas le climat actuel, et d'exprimer notre envie de s'unir et de restaurer un climat serein de confiance;

2) Exprimer la nécessité que les mesures instaurées soient:

    • proportionnées et adaptées à la situation actuelle et au regard des autres problèmes de société et de santé publique
    • sans effets collatéraux néfastes sur les droits fondamentaux, la santé,  et des raisons de vivre,
    • et dans le respect de l’état de droit et de la démocratie.

Pour montrer et exprimer votre désaccord avec la situation actuelle et votre envie de changement.

Pour s'unir, dans un but pacifique, démocratique, et constructif pour essayer de contribuer à ce que ça évolue rapidement vers quelque chose de plus serein et de sensé.


Vous pouvez vous inscrire pour soutenir le manifeste sans publier votre nom. Dans ce cas, seul quelques membres du comité ont accès à vos coordonnées. Ils se portent garants de ne pas communiquer vos données à un tiers et de communiquer directement avec vous.

Tous.ch pense que la responsabilité individuelle doit être au centre de chaque vie.

Que c'est à chacun de pouvoir décider librement de la vie qu'il souhaite vivre.

Nous souhaitons donc que chacun puisse avoir le libre choix de décider pour lui-même sur le port du masque et la vaccination.

Tous.ch pense également que nous et nos enfants devons à avoir la possibilité de vivre une vie libre, a fortiori quand nous sommes en bonne santé.

Nous souhaitons être constructifs et tournés vers le présent et l'avenir. Ainsi, nous ne remettons pas en cause des décisions prises au début de la crise.

Au vu du contexte actuel, nous appelons nos élus à agir avec sérénité, courage, sagesse et humilité, dans le respect de nos règles démocratiques.

C'est possible, mais là n'est pas la question. 

Le système démocratique suisse est unique et nous en sommes fiers.

C'est pour cette raison que nous sommes engagés.

En tant que citoyens, ce n'est pas notre rôle de le prouver.

Toutefois, c'est au gouverment de motiver, expliquer et démontrer, en toute transparence, pourquoi des mesures en place sont proportionnées, adéquates et nécessaires.

C'est une excellente question.

Il est certes possible de limiter des libertés, mais uniquement à des conditions très strictes. l'État est garant de notre Constitution et du respect de nos droits fondamentaux. Il doit veiller à ce que ceux-ci ne soient restreints que lorsque cela est indispensable et uniquement dans une mesure proportionnelle. Dans ce cas, il est impératif que nos autorités assurent une transparence totale.

Ensuite, il y a une question encore plus fondamentale, au-delà du droit: dans quelle société voulons nous vivre, et comment voulons-nous vivre notre vie? 

Nous entendons bien cet argument qui a du sens d'un point de vue médical.

Mais la majeure partie de notre vie ne se passe pas dans un contexte médical.
Nous la passons à vivre et avoir de nombreuses activités qui nous maintiennent dans la joie en bonne santé.

La peur n'aide pas à maintenir une bonne santé.

C'est une question délicate et nous regrettons vivement chaque décès. Nous exprimons aussi nos sincères condoléances aux proches des victimes du Covid, qui n’a d’ailleurs hélas pas épargné les familles du comité de tous.ch.

Chaque vie est importante et vaut la peine d'être protégée.

Lorsque l'on vit ensemble en société, et que l'on adopte des mesures qui touchent tout le monde, il est néanmoins primordial de s'assurer que ces mesures soient proportionnelles, en prenant en compte tous les impacts de ces mesures, à court et à long terme, pour tous.

Non.

Nous sommes conscients que notre liberté à tous s’arrête là où commence celle de l’autre.

Il s'agit de prendre des décisions équilibrées et proportionnées à l'échelle de tous.

Non.

Au contraire, nous sommes persuadés que nos élus sont bien intentionnés.

Nous n'avons aucune prétention d'avoir une solution pour "éradiquer" la maladie. D'ailleurs, nous pensons que cette promesse d'éradication de maladie est illusoire, et qu'il faut donc trouver les meilleures manières de vivre avec.

Et c'est précisément ce que nous aimerions mettre en avant.

Pour ce faire, nous souhaitons :

1) que notre société prenne du recul et calme les peurs actuelles.

2) que notre gouvernement fonctionne avec plus de transparence; partage avec le grand public son analyse des risques, basée sur des chiffres compréhensibles et corrélées, prouvant que ces mesures ont un impact direct permettant de protéger des personnes à risque, ouvre un débat sur les mesures avec le Parlement, en prenant en compte d'autres éléments que des critères strictement sanitaires.

3) que notre gouvernement respecte la liberté, la responsabilité individuelle, et prenne en considération tous les aspects de la vie des citoyens.

Dans un premier temps, prendre position par ce manifeste.

Dans un deuxième temps, pour ceux qui veulent recevoir des informations de notre part, nous proposons des actions pacifiques, citoyennes et positives.

1) Soutenez le manifeste, avec votre adresse e-mail

2) Parlez-en à votre entourage: oralement, par e-mail, ou Whatsapp...

Pourquoi ?

Parce que nous voulons vivre, ensemble, une vie remplie d’humanité et ces choses qui font qu’elle vaut la peine d’être vécue :

• Serrer la main d’un copain
• Fêter son anniversaire en présence de tous ses amis
• Rire avec ses collègues autour d’un café
• Pouvoir mourir en paix, entouré de ses proches
• Partager son goûter
• Prendre sa grand-mère dans les bras
• Se sentir rassuré par l’enseignant le premier jour de l’école
• Aller au théâtre et au cinéma
• Partir en vacances
• Voir le sourire du serveur au restaurant
• Jouer au Jass
• Accoucher d’un enfant avec son mari à côté
• Assister à l’enterrement d’un proche et se consoler
• Faire des projets
• Discuter avec la personne à la caisse
• S’assoir sur un banc à côté d’un inconnu
• Assister à un concert de rock debout
• Faire la bise à une copine
• Se retourner dans la rue sur un beau visage
• Avoir envie d’aller à l’école
• Lire sur le visage de son camarade de classe qu’il s’ennuie
• Accompagner sa fille dans la cour de l’école
• Prendre un nouveau-né dans ses bras
• Reconnaitre un ami au supermarché
• Lire sur les lèvres
• Discuter avec son voisin dans le train
• Assister à un mariage
• Draguer en boîte de nuit
• Avoir de l’espoir pour l’avenir
• Participer à une course à pied
• Observer l’insouciance totale des enfants
• Oublier, parfois, qu’on est mortel
• Se sentir connecté aux autres et au monde
• Vivre tous ensemble
• Se sentir libre

Grâce à ces petites choses, on vit, plutôt que de survivre.

Qui sommes-nous?

Nous sommes des citoyens indépendants d’horizons différents.

Nous sommes apolitiques ou provenant de tout bord politique.

Citoyens « modèles », la majorité d’entre nous n’a jamais, jusqu’à maintenant, pris publiquement position sur un sujet de société. Pourtant, aujourd’hui, dans ce lourd climat, nous ressentons le devoir de prendre la parole et de contribuer positivement pour un futur serein pour nos enfants.

Initiants du manifeste: 


Wouter van der Lelij

Entrepreneur
1222 Vésenaz GE


Laurent Sambo

Disquaire indépendant
1204 Genève GE

Le rôle du comité

Les membres du comité sont les premiers ambassadeurs du manifeste.
Ils se portent garants de la démarche citoyenne avec pour principal but de défendre nos libertés.
Bien que chaque membre du comité reste libre d’avoir son avis sur une variété de sujets de société, il s’engage à ne pas s’exprimer, au nom de tous.ch, sur d’autres sujets que ceux touchant à nos droits fondamentaux, et la manière dont le climat actuel affecte notre humanité.