Comment reconstruire la confiance? L’avenir de tous.ch

– Comment rétablir la confiance ?
– L’avenir de tous.ch

 

Ouf !

Comme cette « levée » des mesures fait du bien.

C’est si beau de voir des visages. De voir des sourires ! De profiter de l’instant présent.

Voici le message que nous écrit Janique :


« Et maintenant, comment se relever, se redresser, se sentir un citoyen qui appartient aussi à cette communauté ?

Nous sommes nombreux à avoir subi un rejet. Plus de sport, plus de culture. Comme si même ce qui est bon pour la santé n’était pas bon pour nous.

Cette gestion de crise laisse la Suisse divisée. Il y a des ulcérés qui s’invectivent et se haïssent. Il y a ces personnes complètement perdues qui ne savent plus qui croire. »

Comme Janique, beaucoup ont vécu cette période comme un bouleversement de notre confiance en notre démocratie et en nos institutions.

Comment reconstruire cette confiance ?

Peut-être des changements importants sont indispensables.

Un exemple très concret parmis plein d’autres: avec quel média allez vous désormais vous informer ?

Autre question – savez-vous pour qui vous allez voter maintenant ?

Par où commencer ?

Les partis politiques « classiques » ont failli par un grand écart avec les valeurs qu’ils disent défendre. Ils ont déçu de nombreux citoyens.

Un engagement citoyen indépendant, c’est peut-être un bon début !

Dans cet optique, à l’attention des citoyens vaudois, ci-dessous un résumé des candidats « indépendants » aux élections cantonales vaudoises. Ces derniers ont osé afficher leur « opposition » depuis 24 mois. Nous pensons que ça vaut la peine de les soutenir.

L’avenir de tous.ch

Qu’est-ce qu’il va se passer à l’automne ?

Nul ne le sait.

Du côté de tous.ch, nous souhaitons rester positif, sans être naïf !

Depuis le début de tous.ch, nous y avons consacré bénévolement des centaines d’heures.

26’000 personnes ont signé « notre » manifeste.

Beaucoup d’actions ont été entreprise, souvent discrètement. Enormement d’événements inattendus se sont passés. Des nouvelles amitiés se sont crées.

Nous sommes fier de ce parcours.

Aujourd’hui, nous avons décidé de mettre tous.ch en suspens jusqu’à nouvel ordre.

Si jamais, ça repart en cacahuètes à l’automne, nous serons là !

Et si « tout va bien », à la fin de l’hiver 2022-2023, nous supprimerons la base de données avec vos coordonnées. C’est le mieux que nous nous souhaitons.

Merci beaucoup pour votre soutien, et portez vous bien !

Laurent & Wouter
tous.ch

Parents vaudois: montrez votre désaccord!

Bonjour,

Lors de l’action du collectif-parents.ch à Genève, 300 parents et enfants ont bravé la pluie pour manifester leur désaccord avec la décision de masquer les enfants dès 8 ans. Pour rappel, une lettre a été signé par des milliers de parents. Suite à cette manifestation, une délégation du Collectif Parents – accompagnée par un pédopsychiatre, un médecin infectiologue, un enseignant et un avocat – a été reçue le 08.12.2021 par les Conseillers d’État Genevois Mme Emery-Torracinta et M. Poggia.

Voici un compte rendu de cette réunion.

Le Collectif Parents a également adressé une lettre aux Conseillers d’État Vaudois qui a désormais été signée par plus de 7’200 parents. Une action vaudoise est également prévue le :

mercredi 15 décembre 2021 à 08:30

devant le Conseil d’État Vaudois

Place du château

Lausanne

 

(c’est à 08:30 que le Conseil d’État se réunit)

Tous.ch a de nouveau décidé de soutenir cette action pacifique et démocratique (tout comme le MSLC Mouvement Suise pour la Liberté Citoyenne, ainsi que Réinfo Santé International.)

Nous vous appelons donc également à venir rejoindre le Collectif Parents à Lausanne mercredi 15 décembre à 08:30 pour montrer votre solidarité avec les enfants.

 

Est-ce humain de masquer les enfants dès 8 ans? Action Citoyenne à Genève du 08.12.2021

09.12.2021 : Suite à l’action du collectif-parents.ch ci-dessous, et la lettre qui a été signé par 7’150 parents, une délégation du Collectif Parents, accompagné par un pédo-psychiatre, un médecin infectiologue, un enseignant et un avocat a été reçu le 08.12.2021 par les Conseillers d’État Mme Emery-Torracinta et M. Poggia.

Vous trouverez un compte rendu de cette action ici.

Voici quelques retours médiatiques :

https://www.20min.ch/fr/story/pres-de-200-parents-en-petard-contre-le-masque-a-lecole135889275817

https://www.tdg.ch/les-parents-contre-le-masque-a-lecole-crient-leur-colere-560678296041

https://www.radiolac.ch/geneve/parents-en-colere-contre-le-masque-devant-le-conseil-detat-genevois

https://www.rts.ch/audio-podcast/2021/audio/manifestation-a-geneve-contre-le-port-du-masque-a-lecole-primaire-25784789.html

———————–Nouvelles du 06.12.2021 —————————————-

Bonjour,

L’engrenage totalitaire continue.

Ainsi, plusieurs exécutifs cantonaux ont décidé d’imposer le masque à des enfants plus jeunes dès 8 ans.

Et ce, sous les encouragements d’Antoine Flahault, qui appelle depuis des mois avec tout son enthousiasme à prendre des mesures fortes contre tous ces enfants si contagieux. Et appuyé par un sondage Tamedia qui vient de paraître « totalement par hasard » il y a quelques jours, et qui donnerait une large bénédiction populaire à cette mesure qui va sauver notre système hospitalier d’une hécatombe certaine.

Le Collectif Parents (https://collectif-parents.ch) a écrit le 2 décembre une lettre pour protester contre la réintroduction du masque au Cycle d’Orientation à Genève. Cette lettre a été signée par plus de 3’500 parents. (lire la lettre ici). Une action est prévue pour interpeller le Conseil d’État à ce sujet:

mercredi 08 décembre 2021 à 08:00

devant les bureaux de Conseil d’État

rue de l’Hôtel-de-Ville 2
Veille ville de Genève

Compte tenu des développements, Tous.ch a décidé de soutenir cette action pacifique.

Nous vous appelons à venir rejoindre le Collectif à Genève mercredi 8 décembre à 08:00 (vers les canons) pour montrer votre solidarité avec les enfants.

Petite piqure de rappel : les enfants ne sont pas « à risque ». De plus, aucune étude n’a mis en balance le risque-bénéfice de cette mesure pour les enfants, ni l’efficacité pour cet âge. Le comble : le Conseiller d’État Mauro Poggia a lui-même avoué la semaine dernière que le masque est totalement inutile en discothèque car il est mouillé. En même temps, il oblige les enfants à pratiquer du sport et à la porter dehors dans la cours de récréation…

Bien sûr, nous nous faisons peu d’illusions sur la réception que les autorités vont donner à cette action citoyenne. Nous savons que nos dirigeants sont désormais certains de détenir la seule vérité. Défenseurs auto-proclamés du « bien commun », sourds à toute critique, et délibérément aveugles à toute souffrance des enfants, qui, en plus, ne votent pas.

Et après la votation du 28 novembre, ils sont d’autant plus persuadés que la « majorité silencieuse » les soutient dans chaque mesure.

Mais qui serions-nous si nous laissons faire sans rien dire ?

Tous.ch a toujours été pour le dialogue et contre la division. Nous n’avons jamais pris une position médicale. Nous avons envie de croire que nous sommes des opposants «modérés».

Le monde n’est pas noir et blanc. Nous ne sommes pas les « bons » qui savent.

La vérité est que nous sommes en eaux très troubles, avec de la manipulation de toutes parts.

Pas facile de naviguer entre des glissements totalitaires, populisme et fausses croyances.

Mais force est de constater, jour après jour, que les autorités ne s’intéressent pas à un dialogue modéré. Ils poursuivent leur folie aveugle. Si d’autres pays le font, c’est que c’est le chemin que le peuple le veut ! En ajoutant à ce cocktail la peur et la culpabilisation, la crise est loin d’être terminée.

Que faire, alors, si ces cris de désespoir de milliers de parents ne font pas réagir nos autorités? Est-ce là une preuve supplémentaire qu’ils perdent peu à peu leur humanité ?

Faudrait-il passer à la désobéissance civile ?

Nous aurons la réponse dans les prochaines semaines.

Le silence ne sera pas le dernier refuge la liberté.

Portez-vous bien !

tous.ch

Hommage à des nouveaux médias alternatifs


Bonjour,

Nous sommes nombreux à être très déçu de la couverture des médias « traditionnels » durant ces temps troubles.

Quels sont les alternatives pour s’informer auprès des journalistes locaux de qualité?

Nous trouvons important qu’une parole modérée se libère au niveau de la presse et des scientifiques. Une parole la plus objective possible, une parole qui désire nous réunir tous ensemble.

Nous avons choisi pour cette newsletter de mettre de la lumière sur l’entretien qu’a donné Michael Esfeld, philosophe des sciences, chargé de cours à l’EPFL à la chaîne d’information Anti-thèse, diffusé le 14.11.21.

Anti-thèse est une chaîne d’information qui diffuse des entretiens avec des personnalités (essentiellement helvétiques). Elle a été fondée au printemps 2021 par Martin Bernard (à l’interview), journaliste indépendant en Suisse romande aidé par d’autres professionnels de l’audio-visuel suisse.

L’interview de plus d’une heure est riche en réflexions sur les grands enjeux de notre temps (voire le sommaire ci-dessous). Nous vous invitons à en découvrir la totalité de l’interview ici et un extrait de 5 minutes ici.

Nous vous recommandons également:

1) L’Impertinent – https://www.limpertinentmedia.com/

Voici une journaliste, Amèle Debey, qui donne de la voix à une pluralité d’opinions. Par exemple dans cet article sur le certificat Sanitaire, on entend différents points de vue de restaurateurs, pour et contre. On est bousculé dans ses certitudes ! Quelle bulle d’air frais ! Ouf….

2) CovidHUB – https://www.covidhub.ch/

CovidHub.ch est le résultat d’une initiative citoyenne pour une information libre, plurielle et ouverte aux débats d’idées.

3) Bon pour la Tête – https://bonpourlatete.com/

4) Antipresse – https://antipresse.net

5) Infomedusehttps://www.infomeduse.ch/

Le silence ne sera pas le dernier refuge la liberté.

Portez-vous bien !

tous.ch

La Confiance et Campagne pour la votation du 28 Novembre

La confiance est la base de toutes nos relations. C’est l’ingrédient indispensable du bonheur.

Sans confiance dans notre partenaire amoureux, nous ne pouvons pas vivre un amour vrai. De même avec nos amis et nos relations professionnelles.

Ceci s’applique également pour la relation que nous avons, en tant que citoyen, avec nos institutions : comme nos autorités, les médias ou même la valeur de l’argent.

Les évènements depuis 18 mois ont profondément secoué cette confiance.

Les autorités ont instillé la méfiance. Nous sommes passé de notre innocence naïve de faire confiance aux autres par défaut, vers « soyez méfiant de votre voisin, à moins qu’il vous présente un code QR. »

Le tremblement de terre a été complet lorsque nous avons constaté que les autorités avaient le pouvoir de décider d’appliquer des mesures aussi radicales dans notre vie, pour des raisons qui n’étaient pas rationnelles. Et ceci sous l’applaudissement incompréhensible de plein d’autres citoyens.

Pour beaucoup d’entre nous, le choc a été rude. Une partie de notre confiance dans les institutions s’est brisée.

La bonne nouvelle, et nous sommes nombreux à le sentir, c’est qu’il y a un mouvement qui s’est mis en marche. Un mouvement citoyen, basé sur la confiance dans l’humanité.

Tôt ou tard, l’état sera de nouveau à notre service, et plus usurpé par le pouvoir de quelques hystériques qui pensent devoir imposer leur vérité à tous !

Ce sera long, mais nous allons y arriver, tous ensemble.

La votation du 28 novembre est un excellent moyen pour démontrer que nous voulons une vie basée sur la confiance. Même plus que ça ; un refus de la Loi covid peut donner un signal historique et avoir des répercussions au niveau mondial si le NON est majoritaire.

Nous avons choisi pour cette newsletter de vous inciter à faire des dons pour aider la campagne en faveur du non et de promouvoir une manifestation.

En effet, la campagne des Amis de la Constitution en collaboration avec le Choix Réseau Vaccinal et le MSLC, Mouvement Suisse pour la Liberté Citoyenne est maintenant bien lancée!

C’est la dernière ligne droite avant la votation du 28 novembre.

Nous vous invitons tous à voter NON et surtout à vous déplacer dans votre local de vote le jour même pour voter en présentiel.

De plus, nous invitons tous les signataires du manifeste à faire un don pour financer la campagne. Nous avons besoin de toutes les participations, aussi modestes soient-elles, pour que la visibilité de cette campagne atteigne son maximum.

Pour vous donner quelques exemples,

– La campagne d’affichage pour une quinzaine de trams en Suisse romande pendant 30 jours s’élève à 75’000 CHF

– Le financement de 1500 drapeaux pour les balcons s’élève à 5’000 CHF

– Le financement de 50 très grandes bannières s’élève à 2’000 CHF

– Le financement de l’impression et la distribution du journal des Amis de la Constitution en plus de dépliants s’élève à 100’000 CHF pour la Suisse romande.

– Des campagnes sur Internet sont immédiats et à cout variable

Plus les dons afflueront, plus la campagne sera impactante et visible de tous !

Voici le lien ainsi que les coordonnées bancaires dont vous aurez besoin pour faire votre don :

https://verfassungsfreunde.ch/fr/participer/

Les dons pour la campagne contre le certificat Covid peuvent être versés sur le compte suivant:

Freunde der Verfassung, 3000 Bern
Postfinance Berne BIC : POFICHBEXXX
IBAN CH77 0900 0000 1568 7715 1

De plus, une manifestation en lien avec la votation du 28 novembre est organisée samedi 6 novembre à Fribourg.

Symboliquement, c’est un lieu de rencontre entre les romands et les suisses allemands ! A la frontière entre les deux régions linguistiques. Cela va donner un signal très fort si nous sommes très nombreux ce jour-là pour nous montrer unis et solidaires !

Vous pouvez soutenir l’organisation de cette manifestation par le MSLC financièrement ici :

https://www.okpal.com/pour-une-manif-geante-a-fribourg-le-6-novembre/#/

Les jeunes et les enfants d’abord (nouvelles 04.10.2021)

Aujourd’hui, nous vous présentons 3 collectifs en lien avec les enfants, les adolescents et les étudiants.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, nous vous proposons une petite suggestion sur la dernière annonce de M. Berset, CF (Conseiller Fédéral) et BPF (Bon Père de Famille).

Comme vous le savez, tous.ch ne prends aucune position médicale. Ainsi, nous ne pouvons pas être qualifiés, ni d’anti- ni de pro-vaccin. (Mais certains ne se gêneront quand même pas de le faire ;). )

D’un point de vue juridique, le fait de contacter des personnes non vaccinées pour les “informer”, dans le cadre de la campagne prévue par M. Berset, présente des sérieux problèmes. En effet, le fait d’être vacciné ou non-vacciné est une information soumise au secret médical. Et cette information privée et confidentielle n’a aucune raison de se trouver dans les mains d’un tiers, en particulier d’une personne recrutée pour convaincre que vous n’avez pas fait le bon choix.

Ainsi, si quelqu’un prend contact avec vous dans ce cadre, nous vous suggérons de prendre son nom et ses coordonnées, et de lui demander comment votre nom est arrivé sur sa liste. Si possible, enregistrez l’appel. Selon plusieurs juristes que nous avons consulté, il pourrait être envisageable de déposer une plainte pour contravention à la Loi fédérale sur la protection des données (LPD), en particulier le secret médical, contre X.

Ci-dessous les collectifs en lien avec les enfants qui méritent votre soutien.

Portez-vous bien !

tous.ch

1) Association Collectif Parents Suisse. (ACPS)

https://collectifparents.ch,

Telegram  https://t.me/collectifparents_Suisse

Ce collectif s’est créé en janvier 2021 par des parents inquiets de voir l’impact causé par les mesures sanitaires sur la santé physique et psychologique des enfants et des adolescents.

Les buts de cette association:

  • Créer des liens forts entre les parents partout en Suisse partageant cette préoccupation
  • Informer et communiquer avec les pouvoirs publics, la population et les médias
  • Mener des actions sur des cas précis et sensibiliser et mobiliser la population

Les valeurs de l’association :

  • Veiller au respect de l’intégrité physique et mentale de chaque enfant
  • Responsabilité individuelle de chaque parent vis-à-vis de sa santé et de celle de ses enfants
  • Droit à une information impartiale et à la liberté d’expression
  • Œuvrer ensemble pour que les enfants retrouvent leurs sourires et leur confiance en l’avenir, nous le leur devons.

Si la situation de la jeunesse dans le contexte des mesures covid vous interpelle, vous préoccupe et vous pèse, vous pouvez rejoindre le collectif parent.

2) la section jeune de l’association MSLC (pour les jeunes de moins de 25 ans)


Telegram :https://t.me/joinchat/0B6GYgkK9_43OGJk

Instagram :https://www.instagram.com/mslc_jeunes/

Depuis un an et demi les jeunes sont victimes des mesures sanitaires mises en place.

Tout d’abord en ayant été privés de liens sociaux et de cours en présentiel, puis en ayant été accusés d’être les principaux transmetteurs de la maladie.

Les centres de loisirs ont été fermés, les lieux de rencontre pour leur vie sociale également.

Désormais, ils subissent cette discrimination jusque dans leurs études.

Depuis quand un statut vaccinal conditionne le droit à l’éducation, aux loisirs et aux contacts sociaux ?

Il est temps de dire stop et de commencer à vivre enfin ce qui est censé être leurs plus belles années.

Le MSLC jeunes est une section de l’association MSLC, https://www.mslc.ch, Mouvement Suisse pour la Liberté Citoyenne.

Il est à l’origine de la journée tous en bleu.

Cette section lutte contre la discrimination instaurée par le certificat Covid dans les études et pour la liberté de chaque être humain.

 3) Mouvement étudiant : ESC, Education Sans Certificat. 

https://education-sans-certificat.ch

Telegram : https://t.me/LES_ETUDIANTS_RESISTENT

Leur revendication est l’abolition du pass sanitaire dans les établissements éducatifs.
Durant la phase transitoire, ils demandent que les cours soient tous dispensés en ligne.

Ils n’incitent pas à la désobéissance sanitaire et mettent leur énergie dans des actions pacifiques légales, de soutien aux étudiants concernés, en collaboration avec les professeurs et collaborateurs concernés.